Le massif des Écrins est un territoire de haute montagne qui s’élève à la frontière des Alpes du Nord et du Sud. Par l’amplitude de dénivelé et la diversité des paysages qu’il offre, c’est un véritable paradis de la randonnée et du trekking. Il est pourtant moins parcouru que ses voisins (massif du Mont-Blanc, Vanoise, Queyras…).

Faire le Tour des Écrins à pied est un bel objectif dans la vie d’un randonneur.

Son dénivelé important (la majorité des étapes comprennent plus de 1000 mètres de dénivelé positif) et ses quelques passages techniques en font un trek un trek qui ravira les amoureux de montagne en quête de dépassement et de montagne sauvage.

Alpages, glaciers et cols majestueux sont au programme d’une itinérance qui vous laissera de beaux souvenirs !

Le Tour des Écrins est un voyage au cœur de montagnes qui ont préservé leur caractère sauvage et qui ont été le théâtre de moments historique de l’alpinisme. Vous y côtoierez des sommets mythiques tels que la Meije, le Mont Pelvoux, l’Ailefroide ou l’emblématique Barre des Écrins, culminant à 4 102 mètres d’altitude.

Sur ce trek, les paysages sont aussi grandioses que variés.

Les vallées, tantôt grandes et ouvertes, tantôt secrètes et encaissées, laissent places à l’ambiance minérale des nombreux cols franchis, des lacs glaciaires, quelques forêts, de vastes alpages, des villages authentiques et une myriade de torrents. Tout un programme !

Par ailleurs, le Tour des Écrins traverse le Parc National des Écrins, créé en 1973. Glaciers, faune et flore y sont protégés. En son cœur, ce  sont 2500 espèces de fleurs, 350 espèces de vertébrés et des millions de papillons qui l’habillent et l’animent !

Enfin, les Écrins sont un territoire de montagne où le pastoralisme est toujours bien actif. Vous y croiserez des troupeaux de brebis et de chèvres gardés par les bergers qui habitent les nombreuses cabanes du massif durant l’été.

Dans cet article, découvrez ce somptueux trek qu’est le Tour des Écrins 🙂

 

Itinéraires du Tour des Écrins

 

Le GR 54, pour faire la Grande Boucle

 

Alpe de Villar d'Arène GR54

L’Alpe de Villar d’Arène, sur le GR 54

 

Vous pouvez envisager de faire le Tour des Écrins à pied de bien des manières. On peut ainsi réaliser le GR 54, Tour de l’Oisans et des Écrins, sur une durée qui varie entre 9 et 15 jours.

Il s’agit d’un sentier de Grande Randonnée réservé aux randonneurs en bonne forme physique qui compte plus de 12 000 mètres de dénivelé sur près de 200 kilomètres. Un défi à la hauteur de la variété et de la beauté des paysages traversés !

Le nombre d’étapes du GR varie selon :

  • le temps de marche que vous choisissez de marcher chaque jour (certaines étapes peuvent être doublées)
  • les variantes que vous décidez d’emprunter : celles du Pas de l’Olan et du Col de la Pousterle, par exemple, rallongent le séjour.
  • le lieu de départ et d’arrivée que vous choisissez.

En général, le GR 54, se fait au départ :

  • du Bourg d’Oisans (le plus courant), pour un trek de 11 à 13 jours.
  • de l’Argentière-en-Bessée (plus rare), pour un trek entre 13 et 15 jours.

Mais de nombreux randonneurs décident de partir d’autres villages : le Monêtier-les-Bains, Vallouise, Bourg d’Aru … à vous de choisir !

 

Itinéraire du GR 54

 

Jour 1 : Bourg d’Oisans – Clavans le Bas
  • D+ : 1450 m
Jour 2 : Clavans le Bas – Les Mouterres
  • D+ : 1050 m
Jour 3 : Les Mouterres – Alpe de Villar d’Arène
  • D+ : 1060 m
Jour 4 : Alpe de Villar d’Arène – Monêtier les Bains
  • D+ : 300 m
Jour 5 : Monêtier les Bains – Vallouise
  • D+ : 1000 m
Jour 6 : Vallouise – Pré de la Chaumette par le col de l’Aup Martin (enneigement persistant en début de saison)
  • D+ : 1600 m
Jour 6 (variante) : Vallouise – Pré de la Chaumette par le col de la Pousterle (longue distance)
  • D+ : 1600 m
Jour 7 : Pré de la Chaumette – Refuge de Vallonpierre
  • D+ : 1150 m
Jour 8 : Refuge  de Vallonpierre – La Chapelle en Valgaudemar
  • D+ : 100 m
Jour 9 : la Chapelle en Valgaudemar – Refuge des Souffles
  • D+ : 1000 m
Jour 10 : Les Souffles – Désert en Valjouffrey
  • D+ : 650 m
Jour 11 : Désert en Valjouffrey – Valsenestre
  • D+ : 1000 m
Jour 12 : Valsenestre – lac de la Muzelle
  • D+ : 1300 m
Jour 13 : Lac de la Muzelle – Bourg d’Oisans
  • D+ : 500 m

 

Pour préparer réaliser ce trek, vous trouverez de nombreuses informations détaillées sur le site internet du GR 54.

 

Faire le Tour des Écrins en 7 jours : l’itinéraire

 

Vous pouvez également réaliser le Tour des Écrins en 7 ou 8 jours en choisissant vos étapes et en réalisant des transferts en bus et en navettes.

Nous ne ferons pas ici la liste de tous les itinéraires du Tour des Écrins possible parce qu’ils sont innombrables. Nous vous présentons ici l’itinéraire imaginé par nos guides experts des Alpes pour faire le Tour des Écrins en 7 jours.

Il s’agit d’un itinéraire original à l’écart des sentiers battus pensé pour favoriser la découverte de cet environnement grandiose et varié.

Sur cette voie, vous passerez presque toutes les nuits en auberges ou en gîtes afin de :

  • découvrir l’ambiance des petits villages alpins des Écrins
  • de profiter d’un confort maximal, étant donné le caractère physique des étapes
  • de bénéficier du transfert de vos bagages afin de ne porter que votre sac de la journée durant chaque étape.

 

Jour 1 : Monêtier-les-Bains
  • Arrivée à Monêtier-les-Bains et installation au gîte.
Jour 2 : Monêtier-les-Bains – Vallée de la Grave
  • Passage au col d’Arsine (2340 m)
  • 6 heures de marche
  • D+ : 850 m
  • D- : 750 m
Jour 3 : Vallée de la Grave – Le Chazelet – Lac du Chambon
  • Passage au plateau d’Emparis et vue superbe sur la Meije
  • 6 heures de marche
  • D+ : 800 m
  • D- : 1300 m
Jour 4 : Lac du Chambon – Vénosc – Valsenetre
  • Étape de contraste entre l’ambiance minérale du col de la Muzelle (2613 m) et celle du beau lac bleu du même nom.
  • 7 heures de marche
  • D+ : 1500 m
  • D- : 1300 m
Jour 5 : Valsenetre – Désert en Valjouffrey
  • Passage à proximité des impressionnants orgues de Côte Belle.
  • 6 heures de marche
  • D+ : 1000 m
  • D- : 1250 m
Jour 6 : Valgaudemar – Pré de la Chaumette
  • Journée sur les hauteurs avec le franchissement de trois cols !
  • 7 heures de marche
  • D+ : 1500 m
  • D- : 1150 m
Jour 7 : Pré de la Chaumette – Monêtier-les-Bains
  • Ambiance lunaire au Pas de la Cavale (275 m) Col de l’Aup Martin (2761 m), point culminant du trek.
  • 6 heures de marche
  • D+ : 1000 m
  • D- : 1200 m

Télécharger la fiche technique du Tour des Écrins en 7 jours (PDF)

 

La Meije

La Meije

 

Dormir sur le Tour des Écrins

 

Vous pouvez choisir de faire ce trek dans les Alpes en dormant dans les refuges de montagne et les gîtes qui jalonnent l’itinéraire ou bien en autonomie.

 

Faire le Tour des Écrins en autonomie

 

Le bivouac est autorisé dans le Parc National des Écrins selon les règles suivantes :

  • Se trouver à plus d’une heure de tout accès motorisé
  • Votre tente doit être montée après 19 heures.
  • Elle doit être démontée après 7 heures.
  • Ramasser ses déchets !

Les endroits pour bivouaquer sont nombreux. Veillez cependant à bien étudier les cartes avant votre départ pour ne pas planifier une nuit sur une pente raide ou dans un pierrier !

Par ailleurs plusieurs villages (Besse-en-Oisans, Valsnestre, le Désert-en-Valjouffrey …) ont mis en place des aires dédiées au bivouac. Certaines sont gratuites. Pour d’autres, il faudra s’acquitter d’un droit modique de l’ordre de 5 euros.

Enfin, les campings ne manquent pas dans les villages traversés comme au Bourg d’Oisans, à Vallouise ou la Chapelle-en-Valgaudemar. Ils offrent le nécessaire pour passer la soirée: douches chaudes, eau potable, restauration, etc.  Pour une nuit en tente, comptez entre 10 et 20 € par personne.

 

Les refuges sur le Tour des Écrins

 

Faire le Tour des Écrins en dormant en refuges est l’option la plus confortable. En effet, vous n’aurez pas à porter de tente, de sac de couchage, de matelas, ni de popote et de réchaud. Tout cet équipement de trekking nécessaire en autonomie représente un poids conséquent.

De plus, vous dormirez dans des dortoirs et/ou des chambres confortables.

En choisissant la demi-pension, vous pourrez profiter de repas chaud reconstituants le soir et de petits déjeuners parfaits pour vous lancer à l’assaut des étapes quotidiennes.

Les refuges des Écrins sont connus pour leur accueil chaleureux et en partir est souvent compliqué.

Se lever de la terrasse du refuge de Vallonpierre après avoir enchaîné trois cols et pris un en-cas fait maison, ça n’est pas facile !

Sur le Tour des Écrins, vous pourrez notamment passer une nuit dans les refuges suivants :

  • Refuge des Mouterres
  • Refuge de l’Alpe de Villar d’Arène
  • Refuge du Pré de la Chaumette
  • Refuge de Vallonpierre
  • Refuge des Souffles
  • Refuge de la Muzelle
  • Refuge de l’Olan (variante du Pas de l’Olan)

De plus, dans les villages, les gîtes et les auberges ne manquent pas. Très accueillantes, les chambres sont confortables et la cuisine est délicieuse.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter notre agence de guides de trekking dans les Alpes pour obtenir toutes les informations que vous recherchez pour préparer votre périple.

 

refuge de vallonpierre tour des écrins

Photo : refuge de Vallonpierre

 

Informations utiles pour faire le Tour des Écrins

 

Matériel et vêtements de randonnée

 

Pour réaliser une randonnée de plusieurs jours dans de bonnes conditions, vous aurez besoin d’un sac de randonnée d’un volume adapté à votre type de trekking (refuges ou bivouac).

Si vous choisissez de dormir en refuges, un sac de randonnée d’une contenance de 40 – 50 litres est suffisant. Pour un trek en autonomie, un sac de 60 – 70 litres sera préférable.

Chaussez-vous de chaussures adaptées aux différents terrains que vous allez arpenter. Des semelles semi-rigides bien cramponnées et une bonne protection de la cheville sont nécessaires.

Concernant les vêtements, veillez à emportez des habits protégeant du froid. Même en été, les températures peuvent avoisiner les 0°C en montagne, le matin et le soir. Nous vous conseillons de prendre :

  • un tee-shirt respirant
  • une polaire ou micro-polaire
  • une veste Gore-Tex
  • Une doudoune ou une veste soft-shell
  • Un pantalon de randonnée modulable
  • Une casquette
  • Des lunettes de soleil
  • Des gants fins

Si vous envisagez de réaliser le Tour des Écrins en bivouac, emportez une tente légère et robuste ainsi qu’un sac de couchage avec un température de confort de 0°C.

 

Quand faire le Tour des Écrins ?

 

 

col d'arsine écrins

Sous le col d’Arsine

 

La période conseillée pour faire le Tour des Écrins va de mi-juin à mi-septembre.

En début de saison, la nature est en intense activité. Les papillons et les fleurs vous accompagneront durant tout votre trek. Cependant, certains passages comme le col de l’Aup Martin peuvent rester enneigés jusqu’à tard dans la saison. Si vous envisagez de partir entre le 15 juin et le 15 juillet, envisagez deux options :

  • emporter des crampons.
  • emprunter des variantes.

Pour connaître l’état des sentiers, vous pourrez vous informer aux offices de tourisme dans les villages et auprès d’une des sept maisons du Parc National des Écrins.

À partir de début septembre, certains refuges sont fermés.

Enfin, pensez à réserver vos nuitées aussi tôt que possible !

 

Ravitaillement et épiceries sur le GR 54

 

Pour avoir de la nourriture sur votre trek, vous pourrez acheter des paniers repas dans les refuges ou aller dans les épiceries qui se trouvent dans les villages (Bourg d’Oisans, Besse en Oisans, Vallouise, etc).

Attention : sur le GR54, entre la Chapelle en Valgaudemar et le BOurg d’Oisans, vous ne trouverez pas d’épicerie.

 


 

Alors, prêt(e)s à partir à l’assaut des Écrins ? Découvrez notre séjour et tous nos treks en France et dans les Alpes pour préparer votre prochaine aventure ! 🙂

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire