Les grandes traversées, c’est l’esprit pionnier de Watse ! Nous revoici donc avec un nouvel itinéraire d’envergure et un trek à la Réunion parcouru cette année avec un groupe de fidèles marcheurs de Watse. Pour ceux qui ont aimé les paysages et l’ambiance de notre séjour au Cap Vert, vous ne serez pas déçus par ce nouvel itinéraire.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir notre traversée de l’île de la Réunion par un itinéraire original. Bon voyage !

Le choix de la date

 

trek à la réunion en direction du piton des neiges

En route vers le Piton des Neiges

 

Pour ce trek à la Réunion, nous avons décollé le 25 novembre en direction de l’île Intense. Cette période marque la fin de saison de Trek, l’avantage est qu’il n’y a plus grand monde sur les sentiers. En effet La Réunion se situe en zone tropicale et connaît deux saisons franches :

  • de mai à novembre c’est la saison sèche ou l’hiver Austral
  • de décembre à avril c’est la saison des pluies ou l’été Austral

Mais tout n’est pas aussi simple car on compte plus de 300 micro-climats sur l’île ! Cette saison par exemple, il a beaucoup plu courant novembre et beaucoup moins sur la fin du mois. Surtout il n’a pas plu sur toute la durée de notre trek alors que nous étions pile entre les 2 saisons !

Pour ce trek à la Réunion, la zone de tir se situe donc entre mai et décembre à savoir que même si l’île se trouve en zone tropicale, les températures descendent bas en altitude. Il a gelé dans la nuit du 5 décembre à 2400 m. Au niveau des températures, il faut s’attendre à une grande amplitude : frais voire froid la nuit et chaud voire très chaud la journée. Sur la période de trek, mai sera la période la plus fraîche et décembre la plus chaude. Durant notre séjour nous avons décidé de commencer à marcher tôt le matin pour profiter de la fraîcheur, nous étions sur les sentiers à 5h30 au lever du jour. A savoir qu’avec le relief très accidenté de l’île et son climat tropical, à cette période les cumulus de chaleur se forment à partir de 11h.

Ce n’est pas une science exacte mais ce qu’il faut retenir, c’est que la pluie peut vraiment être problématique sur cet itinéraire et faire monter rapidement le niveau d’eau dans les gorges donc toujours bien se renseigner sur la météo à venir (pas plus de 2 jours en avance) et sur l’état des sentiers qui sont gérés et entretenus par l’office national des forêts :

 

L’itinéraire choisi de ce trek à la Réunion

 

Cirque de Mafate - île de la Réunion

Cirque de Mafate, verdure et cultures

 

Ce trek à la Réunion peut se découper en 3 grandes parties.

 

Le cirque de Mafate

 

Il est possible de démarrer la traversée de plusieurs endroits mais le trek commence vraiment à l’approche du mythique cirque de Mafate. Il est accessible uniquement à pied et c’est un véritable paradis pour la randonnée. La particularité du cirque est qu’il est habité par environ 800 mafatais qui vivent isolé du reste de l’île et sont regroupés dans les Ilets. Dans ces ilets on trouve en général de quoi se ravitailler en boisson et en petite alimentation. On peut aussi dormir dans les gites qui sont très confortables compte tenu de l’isolement ! Nous avons traversé le cirque dans son intégralité et il est difficile de dire quel endroit est le plus beau, les sentiers passent à la fois dans des gorges profondes que sur des crêtes panoramiques, le tout dans un environnement à la fois tropical et montagnard : c’est bluffant !

Les portes d’entrée du cirque sont Dos d’Ane au Nord, Grand Ilet à l’est, Cilaos au Sud et le Maïdo à l’Ouest.

 

Cilaos et le Piton des Neiges

 

Le col Taïbit marque la frontière entre le cirque de Mafate et celui de Cilaos. Le village de Cilaos se situe au cœur du cirque à 1200m d’altitude et est aussi accessible par la route, on y trouve de tout pour se ravitailler, manger ou dormir. Le village est un point de chute agréable avant de partir à l’ascension du Piton des Neiges.

L’ascension du Piton se fait généralement en 2 jours. Le premier jour on peut soit partir du village de Cilaos à pied soit prendre un bus à la gare routière jusqu’au Bloc (départ du sentier pour le refuge de la caverne Dufour), compter une petite heure en plus si on part à pied.  La montée du Bloc au Refuge est raide et directe. Les 1300 mètres de dénivelés se montent bien et ça ne sert à rien de partir trop tôt ce jour-là car le refuge n’ouvre pas ses portes avant 15h. C’est le seul hébergement sur cette traversée ou il n’y a pas de douches, il n’y a que très peu d’eau dans le secteur, il faut aussi acheter l’eau potable au refuge. Le dernier point d’eau naturel se situe au milieu de la montée.

Le départ pour le Piton des Neige se fait tôt le matin pour observer le lever du soleil en général aux alentours de 3h. Il faut environ 1h45 pour atteindre le sommet. Le jour de notre ascension le 3 décembre le soleil est apparu à 5h20. L’ascension n’est pas technique

mais nécessite de prévoir des vêtements chauds pour le sommet. Le refuge sert le petit déjeuner au retour entre 7h et 9h, ce qui permet de faire une bonne coupure car la journée n’est  pas encore finie… En effet ce jour-là après l’ascension, il rester encore 4h de marche jusqu’à la plaine des Cafres. C’est le seul endroit de cette traversée où il faut obligatoirement prendre un bus ou un taxi jusqu’à Bourg-Murat. C’est là que se trouvent les hébergements et quelques commerces.

 

La plaine des sables et le Piton de la Fournaise

 

 La partie qui part de Bourg-Murat jusqu’au gite du volcan est exceptionnellement variée en termes de paysages. En effet la plaine des Cafres est une des parties de l’île qui reçoit le plus de précipitations, on se croirait dans le Jura ! Puis on passe successivement de la forêt au maquis pour se retrouver sur la lune en arrivant dans la plaine des Sables au pied du Piton de la Fournaise.

Il faut compter une journée en aller-retour pour l’ascension du Piton, environ 6h depuis le gite. Il faut accéder à l’enclos, véritable barrière naturelle en descendant au pied du volcan pour remonter vers le sommet. La montée est de toute beauté au milieu des champs de lave et du sommet la vue sur le cratère Dolomieu est impressionnante. L’ascension ne présente aucune difficulté technique.

Après l’ascension du Piton, il reste encore une journée de marche pour regagner Basse Vallée et la côte. Superbe dernière étape qui plonge vers le sud et offrent de magnifiques vues sur le volcan et l’Océan.

 

À retenir pour la Grande Traversée de la Réunion

 

Trek à la Réunion - sentiers volcaniques

Roches volcaniques de Mafate

 

  • Au niveau de l’équipement, même s’il fait plutôt chaud en journée, il faut prévoir le même type d’équipement que dans les Alpes surtout si on fait l’ascension du Piton des Neiges. Pour plus d’informations, vous pouvez lire nos conseils sur l’équipement et les vêtements en montagne.
  • Choisir une paire de chaussures avec un bon maintien de la cheville et une très bonne semelle car les roches sont très abrasive par moment. Ne pas hésiter à prendre une paire de basket léger au fond du sac pour changer les appuis si on a les pieds qui chauffent en fin de journée ou pour palier à une ampoule mal placée. Une paire de tongs est aussi indispensable tant pour se baigner dans les nombreux torrents que le soir car les gîtes n’en fournissent pas.
  • Pour recharger vos appareils, sachez que dans le cirque de Mafate, l’énergie est essentiellement solaire donc il est compliqué de recharger les batteries il vaut mieux prévoir une batterie externe.
  • Disons le franchement ce trek  sur l’île de la Réunion n’est pas vraiment adapté au bivouac du fait de la raideur des pentes et de la végétation. Les meilleurs emplacements se trouvent près des gîtes.
  • Justement au niveau de l’hébergement, les gîtes offrent un service simple mais de qualité avec des douches tous les jours (sauf au refuge de la caverne Dufour). Vous n’avez pas besoin de duvet mais simplement d’un « sac à viande ».
  • Les repas sont toujours copieusement servi, souvent un cari servi avec riz et lentilles. Pour les amateurs de fruits il faudra vous ravitailler dans les villages car vous n’en trouverez pas dans les gîtes.
  • Le bus dessert bien toute l’île et les points de chute des randonnées : https://www.carjaune.re/ et https://www.karouest.re/ .
  • Au niveau de l’accueil, je dois dire que nous avons été très bien reçu et insister sur la gentillesse des gens que nous avons rencontré tout au long du parcours.

En résumé, cette traversée insolite que vous allez retrouver au programme 2020 prochainement est véritablement un trek majeur et unique à programmer dans une vie de trekkeur.

 

Les points forts de ce trek à la Réunion

 

Notre groupe pour la Grande Traversée de la Réunion

  • La variété des paysages
  • L’ascension des deux volcans
  • Les rencontres avec les habitants dans le cirque de Mafate
  • La cuisine
  • Un seul transfert sur 10 jours de Trek

 

Vous êtes intéressés ? Découvrez notre itinéraire.

 


Nous espérons que cet article vous aura donné envie de découvrir cet itinéraire à la Réunion. Si vous souhaitez rejoindre notre prochain groupe, prendre contact avec notre équipe ou être en relation avec un guide de montagne pour imaginer votre trek sur-mesure, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici ! 🙂

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire