Treks dans le Queyras avec un guide

Dès les débuts de Watse Trekking, les Alpes françaises ont toujours été une de nos destinations de prédilection. Pierrick, fondateur de l’agence, est originaire du Pays du Mont Blanc et les sillonne depuis toujours. C’est dans le cadre de randonnées et de treks dans les Alpes qu’il a accompagné les premiers marcheurs qui ont choisi de faire confiance à Watse pour vivre un séjour en montagne.

Aujourd’hui, les guides de Watse sont tous originaires des Alpes. En été ou en hiver, le temps d’un week-end, d’une semaine ou d’une Grande Traversée des Alpes, ils imaginent de nouveaux itinéraires pour faire découvrir ces montagnes qu’ils connaissent par coeur.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir nos deux nouveaux séjours dans le Queyras, au coeur des Alpes du Sud, une région qui nous tient particulièrement à cœur. Prochain départs : été 2020 !

Abondant en eau et en soleil (300 jours ensoleillés par an !), le Queyras, territoire de montagnes sauvages qui entourent le Guil du Mont Viso jusqu’à la Durance, abrite une faune et une flore aussi variée que fragile et de nombreux paysages inoubliables. Sa position, sa géologie et son histoire en font une destination de choix pour un séjour de randonnée ou un trek en boucle, à l’écart des sentiers battus.

 

Un séjour de randonnée en étoile dans le Queyras de 7 jours

 

Notre nouveau séjour de randonnée “Balcons du Queyras”  est un voyage de randonnées en étoile dans le Queyras et a été imaginé comme un juste mélange de confort, de randonnée et de découverte. Le temps d’une semaine, nous réalisons des randonnées en étoile autour de notre quartier général, un hôtel confortable.

Les randonnées au programme de ce séjour dans le Queyras ont été choisies avec soin pour constituer un voyage qui ne laisse aucune place à la lassitude et qui fait la part belle à l’émerveillement. Chaque jour, l’ambiance et les paysages sont différents. Nos guides ont imaginé ce voyage de façon à vous permettre de découvrir toute la variété des paysages du Queyras : sommets alpins, prairies d’altitude, lacs glaciaires, forêts de pins…

L’ascension du Pic de Caramantran (3025 m), ses paysages lunaires et la formidable vue qu’il offre sur le Mont Viso; une jolie boucle à la découverte des lacs glaciaires Miroir et Sainte-Anne; la montée jusqu’au Pic de Foréant (3081 m) qui domine le lac du même nom; la visite de Saint-Véran, plus haut village d’Europe … chaque sortie comporte son lot de surprises et est différente des autres. Souvent, nous dominons les paysages en passant par les hauteurs.

 

Pic de Caramantran, Queyras

Au sommet du Caramantran (3025 m)

 

Le Queyras a la particularité d’être une destination de trekking et de randonnée depuis longtemps (c’est un des premiers Parcs Naturels à avoir été créé). Les sentiers de randonnées sont donc très nombreux et offrent de multiples possibilités pour créer des itinéraires originaux.

Durant ce séjour de randonnée dans le Queyras, nous passons les nuits dans un hôtel confortable choisi soigneusement. Ainsi, chaque soir et chaque matin, nous pouvons profiter d’un confort agréable avant de partir à l’aventure dans les montagnes et les vallées queyrassinnes.

Ce mode d’organisation en étoile autour de notre hôtel offre bien des avantages. Selon la forme et les envies du groupe, nous pouvons ajuster le programme des randonnées puisque nous ne sommes pas dépendant de l’étape précédente ou suivante comme cela est le cas dans le cadre d’un trek en montagne. Votre guide est toujours à votre écoute pour faire avec vous le séjour de randonnée dans le Queyras qui vous plaît !

Les Balcons du Queyras en bref : 

  • Séjour de randonnée en étoile dans le Queyras
  • Durée : 7 jours
  • Difficulté : 4/10
  • Voyage en petit groupe
  • Hébergement : hôtel 2 ou 3 étoile

 

Le séjour “Balcons du Queyras” en détails

 

 

Un trek dans le Queyras en boucle de 8 jours

 

Notre “Grand Tour du Queyras” est un itinéraire de trekking de huit jours en boucle au départ de Ceillac et qui suit globalement le GR 58 et ses variantes

Au départ du village, nous rejoignons Saint-Véran puis le refuge Agnel en passant le Pic de Caramantran. Nous réalisons ensuite l’ascension du Pain de Sucre (3208 m), point culminant de ce trek dans le Queyras et territoire des lagopèdes. S’il fait beau, on peut voir jusqu’au Mont Blanc !

Nous descendons ensuite au petit hameau de La Monta, chargé d’histoire, puis nous poursuivons vers Le Roux par les crêtes. Puis nous gagnons les majestueux lacs du Malrif avant de redescendre aux Fonts de Cervières et de traverser des environnements variés de cols en cols en passant notamment par le village de Souliers et les chalets de Furfande.

 

Tour du Queyras 8 jours avec un guide

Le Pain de Sucre depuis le col Agnel

 

Cette boucle de huit jours permet de découvrir par l’itinérance toute la variété naturelle du Queyras. L’ambiance méditerranéenne dominante au début, laisse place à une montagne de plus en plus pastorale puis alpine sur les sommets. On longe de beaux lacs glaciaires, on traverse des vastes alpages d’altitude pour gagner des cols d’où la vue panoramique est saisissante avant de gagner un sommet puis un refuge ou un hameau où l’ambiance est toujours chaleureuse …

Ce Grand Tour du Queyras, les guides de notre agence de trek en France l’ont imaginé comme un séjour de trekking immersif au coeur de la vallée du Guil, pour rompre avec le quotidien le temps d’une semaine et de se plonger pleinement dans cette nature sauvage. Sur plusieurs étapes, nous avons plus de chance d’apercevoir des animaux que des humains !

Le soir, les refuges de montagne et les gîtes nous apportent un confort certain pour profiter d’une soirée agréable et préparer la journée du lendemain.

Le Grand Tour du Queyras en bref :

  • Un trek en boucle dans le Queyras
  • Durée : 8 jours
  • Difficulté : 5/10
  • Hébergements : gîtes et refuges
  • Trek en petit groupe

 

Le Grand Tour du Queyras en détails

 

 

Plus d’informations sur le Queyras

 

Un peu d’histoire

 

Le Queyras, ce n’est pas seulement un massif de montagne ou un Parc Naturel. C’est aussi et surtout une région habitée depuis longtemps avec une histoire riche que l’architecture des villages montrent très bien.

Très tôt dans l’histoire, le Queyras a pu jouir d’une certaine autonomie alors que la majorité des régions voisines étaient fortement contrôlées par des pouvoirs centraux. Cette particularité a joué sur l’organisation sociale de la vallée du Guil et a notamment permis une alphabétisation précoce de la population. Ainsi, au milieu du 18ème siècle, 80% des Queyrassins savaient lire et écrire alors que ce chiffre n’était que de 10% ailleurs. Cela se traduit noamme dans les alpages de montagne par la présence de dizaines de pierres gravées par les bergers, un témoignage unique !

La montagne pastorale est caractéristique du Queyras et nombreux sont les alpages à plus de 2000 mètres d’altitude ainsi que les chalets, les hameaux et même les chapelles de montagne.

 

Chalets de Furfande, Queyras

Chalets de Furfande

 

Très tôt et sans interruption, les habitants du Queyras ont apprivoisé la nature pour la cultiver, tout en la respectant, ce que reflète l’architecture des maisons. Dans les villages où l’on vivait principalement de l’élevage, les toits sont bas et les surfaces grandes. À l’inverse, dans ceux où la culture de céréales était la principale activité, les maisons sont bien plus hautes.

L’importance de l’agriculture de montagne se traduit aussi par la présence d’anciens canaux d’irrigations creusés par les anciens, témoignages de leur savoir-faire. Imaginez : des canaux creusés au bord des chemins, des rivières jusqu’aux terrasses de cultures dans les vallées, sur des centaines de mètres de dénivelé et avec une pente continue de 1 à 2 cm sans aucune technologie moderne !

Le Queyras a su développer une culture de tourisme local et responsable qui valorise le pastoralisme et la diversité naturelle. Ce massif relativement bien préservé de la main destructrice de l’homme est alors un beau terrain de jeu pour les amoureux de nature.

Plusieurs villages du Queyras mettent à l’honneur l’histoire, les traditions et les savoir-faire spécifiques à la région, en faisant ainsi des musées à ciel ouvert où il fait bon de se balader pour en apprendre davantage.

 

Saint-Véran Queyras

Le village de Saint-Véran

 

Le Queyras, terre de contrastes

 

Ce qui caractérise le Queyras, c’est le contraste saisissant que l’on peut rencontrer entre ambiances méditerranéennes et alpines. Alors qu’à certains endroits, on pourrait penser être au coeur des Alpes du Nord, à d’autres, on croirait entendre le bruit de la mer ! Situé au croisement de plusieurs influences climatiques, le Queyras est un environnement unique qui abrite une grande variété de paysages et une biodiversité exceptionnelle.

Aux altitudes les plus élevées, les paysages sont rocailleux et lunaires. Falaises, éboulis et roches composent le panorama. Ces paysages taillés par l’eau et la glace comme au sommet du Caramantran ou du Pain de Sucre offrent des points de vue époustouflants à 360°. Même si l’on n’est “seulement” un peu plus haut que 3000 mètres, on a l’impression d’être sur le toit des montagnes.

 

Paysages du Queyras

Vue sur les crêtes

 

Plus bas, on trouve de vastes alpages et prairies dont plusieurs accueillent des lacs de toutes tailles. L’eau est omniprésente dans le Queyras. Les rivières, ruisseaux et sources se rassemblent souvent pour former des étendues d’eau comme le lac Sainte-Anne ou le lac Miroir. Ces alpages et ces prairies sont sauvages et sont le royaume des marmottes !

 

Aux abords du col des Marsailles

Aux abords du col des Marsailles

 

Si l’on descend encore, on rentre rapidement dans les forêts de pins et de mélèzes caractéristiques du Queyras. Les arbres offrent aux marcheurs une ombre salvatrice en fin de journée, lorsqu’on rejoint un village mais ils accueillent aussi un certain nombre d’oiseaux et de papillons endémiques.

 

Lever de soleil sur la foret

 

Enfin, dans les vallées généralement occupées par des rivières, on trouve des zones de culture et d’élevage ensoleillées et plusieurs hameaux et villages.

De plus, à une même altitude, les paysages et la végétation changent drastiquement selon où l’on se trouve dans le Queyras. Alors que l’ambiance au Sud-Est, vers le Mont Viso, évoque le Grand Nord, elle est radicalement différente du côté de Souliers et d’Arvieux, par exemple.

 

 

La faune du Queyras

 

Animaux de la vallée du Guil

Quelques-uns des animaux que l’on peut croiser lors d’une randonnée dans le Queyras

 

Une des richesses du Queyras est le nombre incroyable d’animaux qu’il abrite. Ceci est en partie dûe à son histoire. À l’ère glaciaire, une immense calotte de glace s’étendait sur les Alpes et l’Europe du Nord. Lors du réchauffement, la plupart des animaux se sont déplacés vers le Nord mais quelques-uns sont restés “piégés” sur des îlots comme le Queyras où le climat leur était propice. Aujourd’hui, la vallée du Guil est un éco-système aussi varié et précieux que fragile.

En conséquence, on trouve dans le Queyras plusieurs espèces de fleurs et d’animaux que l’on ne rencontre habituellement que bien plus loin au Nord. Ainsi, dans la Réserve de Ristolas Mont Viso, vous pourrez croiser des lièvres variables, des hermines ou des lagopèdes (perdrix des neiges) !

Les grands mammifères sont aussi bien présents dans le Queyras. Aux abords des cols et des sommets, on peut apercevoir des chamois et des bouquetins, particulièrement du côté du col Agnel, d’Abriès et de Saint-Véran, des endroits situés sur les itinéraires de notre séjour randonnée et notre trek dans le Queyras.

Dans les forêts, si l’on est silencieux, on peut voir des chevreuils et des cerfs. Il n’est pas rare de pouvoir en entendre à la tombée du jour.

Récemment, des lynx ont été observés dans le Queyras. Arrivé des Alpes du Nord, il s’est déplacé vers les Alpes du Sud pour agrandir son territoire, signe de la bonne santé de l’éco-système de la vallée.

Les cieux sont également habitées par plusieurs espèces de rapaces iconiques comme l’aigle royal, le faucon pélerin ou le gypaète barbu.

Enfin, où pouvez-vous croiser des marmottes ? La réponse est simple : partout ! Elles sont chez elles dans la vallée du Guil et peuplent les alpages. Et si vous ne les voyez pas, vous les entendrez à coup sûr.

Ne pas apercevoir d’animaux lors d’un séjour dans le Queyras relève véritablement de l’impossible.

 


Si vous souhaitez en savoir davantage sur nos circuits, découvrez nos treks et randonnées en France ! 🙂

Et si vous avez une question, n’hésitez pas à nous écrire ou à nous appeler, nos guides sont à votre écoute.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire