Quand on parle de ski de randonnée, on pense instinctivement aux stations de ski, aux remontées mécaniques, au télésiège aux pistes damées et au vin chaud. Pourtant il existe bien des manières de skier et l’une d’entre elles est le ski de randonnée !

Praticable aussi bien dans les stations que hors-piste, le ski de randonnée peut être vu comme un juste mélange entre ski alpin et randonnée en raquettes. Il permet de découvrir la montagne hivernale en profitant du silence et de la quiétude lors de la montée et des sensations de glisse à la descente !

Pour vous initier à la randonnée à skis, nous vous conseillons de commencer sur des itinéraires balisés dans un domaine skiable ou bien de partir avec un accompagnateur de montagne. Vous pouvez également découvrir 4 super conseils pour commencer le ski de randonnée ! 😉

Quelque soit votre expérience, débutants ou pratiquants aguerris, il est impératif de pratiquer le ski de randonnée avec le bon équipement. Dans cet article, découvrez nos conseils pour trouver les réponses à cette question essentielle : quel matériel faut-il pour faire du ski de randonnée ? 

 

Le matériel de ski de randonnée : quels skis choisir ?

 

Commençons par le commencement. Pour une bonne pratique du ski de randonnée, il vous faut … des skis !

Aujourd’hui, les fabricants de matériel de sports de montagne proposent des skis spécialement conçus pour la randonnée. Par rapport à des skis alpins, ils sont :

  • plus légers
  • plus flexibles
  • paraboliques.

Leur forme offre un meilleur appui à la montée et réduisent l’effort nécessaire grâce à leur poids plus faible.

Pour choisir des skis de randonnée de la bonne taille, optez pour des skis qui mesurent entre dix et vingt centimètres de moins que votre taille. Par exemple, si vous mesurez 1,75 m, sélectionnez des skis d’une taille comprise entre 155 et 165 cm.

 

Les peluches anti-recul (peaux de phoques)

 

peaux de phoque montée ski rando

 

Les peaux de phoque sont essentielles pour monter en skis. Aujourd’hui, d’autres matières sont utilisées car elles offrent une meilleure adhérence. Fabriquées en fibres synthétiques et/ou en mohair, les peluches anti-recul vous garantissent une bonne adhérence lors de votre ascension.

Un conseil : appliquez-les la veille de votre départ pour être tranquille le matin :

 

Les fixations de skis de randonnée

 

Des fixations adéquates et pratiques sont indispensables pour réaliser des randonnées en skis facilement. Comme sur des raquettes à neige, elles doivent permettre de libérer le talon à la montée et le bloquer à la descente.

La plupart des fixations de skis de randonnée sont manipulables avec la pointe du bâton pour vous éviter d’avoir à enlever vos gants et à vous baisser à chaque fois.

D’autres permettent de régler l’inclinaison de la cale de fixation au talon pour faciliter la montée.

 

Quelles chaussures pour le ski de randonnée ?

 

Les chaussures de randonnée à skis doivent être confortables et rigides pour éviter les douleurs et offrir un maintien du pied optimal. Elles ont un rigidité similaire à des chaussures de ski alpin mais permettent une rotation de la cheville pour vous permettre de monter.

La bonne chaussure de ski de randonnée est un compromis entre maintien (nécessaire à la descente) et légèreté (appréciée à la montée). Seul(e) vous pouvez trouver le compromis qui vous convient !

Par ailleurs, n’oubliez pas d’enfiler des chaussettes adaptées, c’est-à-dire :

  • chaudes
  • respirantes
  • diminuant les frictions

 

Les bâtons de ski de randonnée

 

batons ski de randonnée

 

Le critère majeur pour choisir des bâtons de ski de randonnée est leur solidité. Comme vous allez vivement les solliciter et vous appuyer dessus tout au long de la montée, ils doivent être très fiables.

Partie essentielle du matériel de ski de randonnée, les bâtons vous apportent une aide très importante à la montée et vous permettent de garder l’équilibre à la descente.

En plus d’être solides, vos bâtons doivent être réglables et munies de dragonnes pour vous éviter de les voir filer dans la vallée si vous les lâchez par inadvertance.

Enfin, une demi-rondelle à la place des rondelles de neige classique vous permettra de ne pas vous enfoncer dans la poudreuse et de garder un meilleur équilibre lorsque vous évoluez sur des pentes en dévers.

 

Comment choisir des vêtements pour la randonnée à skis ?

 

Comme lors de randonnées ou de treks estivaux, la sacro-sainte règle des trois couches s’applique à la randonnée à skis. Plutôt qu’un seul gros manteau très isolant, vous préfèrerez multiplier les couches de vêtements pour un maximum de modularité :

  1. Une première couche respirante comme un t-shirt à manches longues
  2. Une deuxième couche très isolante comme une micro-polaire ou une veste en soft-shell
  3. Une troisième couche protectrice telle qu’une veste en Gore-Tex.

S’il fait très froid, vous pouvez ajouter des sous-vêtements thermiques. Nous vous conseillons également de choisir une troisième couche très respirante munie d’aérations larges.

Enfin, vous pouvez glisser une doudoune au fond de votre sac de randonné pour rester au chaud et au sec lorsque vous vous arrêtez.

 

Quel sac pour faire du ski de randonnée ?

 

Les sacs pour le ski de randonnée

 

Il n’est pas nécessaire d’avoir un sac de randonnée spécialement pour le ski même si c’est préférable. Il doit d’abord être assez grand pour contenir tout ce dont vous avez besoin (pour une journée, un 30-40 litres est très bien).

Votre sac doit aussi être confortable à porter. Le système de filet tendu est cependant à éviter car la neige pourrait s’accumuler entre votre dos et votre sac. Un dos en mousse est à privilégier.

Un bon sac de randonnée en ski doit également être bien compartimenté pour vous permettre de trouver rapidement et facilement ce dont vous avez besoin et séparer votre matériel de ski de randonnée : en-cas, gourde, appareil photo, vêtement, etc.

Les  sacs spécialement conçus pour la randonnée à ski sont plus pratiques car ils intègrent :

  • un porte-skis latéral ou diagomal
  • une poche spécifique pour la pelle et la sonde
  • pour certains, un airbag qui assure de rester en surface en cas d’avalanche pour éviter l’ensevelissement.

 

Quel matériel pour pratiquer le ski de randonnée en sécurité ?

 

La sainte trinité DVA – pelle  – sonde !

Quelque soit l’itinéraire, ne partez jamais en randonnée à skis sans votre DVA (Détecteur de Victimes d’Avalanches). Même si vous connaissez le chemin et qu’aucun risque n’est apparent, que ce soit pour quelques heures ou un raid à skis de plusieurs jours et quelque soit l’enneigement, rappelez-vous que le propre des accidents, c’est qu’on ne peut pas les prévoir !

LE DVA vous permettra de détecter une personne ensevelie sous la neige. Avant votre départ, apprenez à l’utiliser et vérifiez également qu’il fonctionne correctement (attention au niveau de batterie).

Emportez également une pelle et une sonde télescopique qui vous permettra de tâter le terrain.

En outre, sachez qu’il existe des vêtements de randonnée munies de balise facilitant la détection par un appareil.

 

Se protéger du soleil

 

La neige a une forte réverbération et y exposer vos yeux de manière prolongée sans les protéger peut entraîner une brûlure de la rétine pouvant être irrémédiable et dans tous les cas, très douloureuse !

Lors de vos randonnées à skis et même s’il ne fait pas soleil, portez des lunettes adaptées (indice 4) ou un masque, plus protecteur. Vous éviterez ainsi l’ophtalmie des neiges.

Pour protéger votre peau, emportez également de la crème solaire et un stick à lèvres pour lutter contre les gerçures.

 

Porter un casque

 

porter un casque en ski de randonnée

 

Toutes les fédérations, les bons skieurs de freeride et les professionnels consciencieux le recommandent : le casque. Même si votre itinéraire de randonnée n’est en apparence pas risqué, portez un casque.

Vous n’êtes pas à l’abri d’une chute imprévue qui peut être très douloureuse pour votre crâne sur de la neige dure.

Le casque vous protègera également dans le cas d’une avalanche et des chutes de pierre.

Un casque de ski de randonnée est plus léger et plus aéré qu’un casque de ski alpin.

 

Se protéger du froid en ski de randonnée

 

En plus de vos vêtements, protégez efficacement vos mains du froid. C’est par les extrémités que l’essentiel de la chaleur corporelle s’échappe !

Nou vous conseillons de vous munir de deux paires de gants :

  • une première légère et fine
  • une seconde épaisse et isolante

Vous pouvez ainsi enfiler la paire de gants fins à la montée et la paire épaisse à la descente. S’il fait très froid, vous pouvez même les enfiler l’une sur l’autre.

Pensez également à protéger votre cou et votre nez du froid avec un tour de cou ou un cache-nez type “Buff“.

 


Vous êtes désormais prêt(e) à partir bien équiper pour vos randonnées en skis !

Si vous avez une remarque ou une question, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, nous serons ravis de vous lire et d’échanger avec vous.

À bientôt ! 🙂

 

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire