L’alpinisme : un guide pour les débutants

par | 22 juillet 2021 | Alpinisme

Les sports outdoor comme le cyclisme, la marche, la randonnée ou l’alpinisme procurent des sensations fortes et permettent de découvrir le côté explorateur caché en chacun de nous. Même si ces sports paraissent banals, ils nécessitent une bonne préparation, surtout lorsque l’on est débutant.

Parmi ces sports, l’alpinisme, qui est le fait de grimper les montagnes par ses propres moyens, est l’un des plus passionnants et des plus complets. Cette discipline existe depuis plus de trois siècles et a été classée au patrimoine immatériel de l’UNESCO en 2019. Envie de vivre votre passion pour les sommets en pratiquant l’alpinisme ? Découvrez tout ce que vous devez savoir pour réussir vos premiers pas dans ce sport.

 

Les prérequis pour devenir alpiniste

 

Prérequis pour commencer l'alpinisme

 

L’alpinisme est un sport qui exige à la fois une bonne condition physique et une force mentale résistante à toute épreuve. En effet, la pratique de l’alpinisme est estimée entre 6 et 10 heures d’effort physique par jour. Cela suppose donc une prédisposition à marcher longtemps. De plus, une des qualités des alpinistes est qu’ils sont naturellement curieux, ils ont le goût de l’effort et n’hésitent pas à réévaluer leurs limites le cas échéant. Si vous voulez réussir dans ce sport, il faudra donc développer ces différentes aptitudes.

Bien entendu, il est important de maîtriser certaines compétences techniques comme se servir d’un piolet, s’encorder, stopper sa chute, se déplacer sur un terrain glaciaire, etc. En tant que débutant, vous pouvez donc solliciter un coach alpiniste ou effectuer des stages de préparation afin d’acquérir les bases pour la pratique de ce sport.

 

Pourquoi pratiquer l’alpinisme ?

 

Pourquoi pratiquer l'alpinisme

 

L’alpinisme est le sport par excellence si vous voulez vous dépasser physiquement. C’est un sport complet qui met tout l’organisme à contribution et permet d’ajouter une couche de difficulté grâce aux facteurs extérieurs comme le froid, l’altitude, etc. En moyenne, une personne dépense entre 5000 et 7000 Kcal en une journée d’alpinisme.

Dépassement de soi, aptitude à repousser ses limites et à mesurer les risques ou encore la prudence, voilà autant de compétences que permet de développer l’alpinisme afin de se construire un mental d’acier.

Au-delà de ces différentes aptitudes physiques et mentales, l’alpinisme est une excellente occasion de faire de nouvelles découvertes. Découverte d’abord d’autres cultures puisque, si vous vous lancez dans l’alpinisme, vous serez bientôt tenté d’aller défier les hauteurs dans d’autres pays, offrant des conditions assez intéressantes pour pratiquer l’alpinisme. La découverte, c’est aussi justement le paysage atypique auquel vous devez vous frotter là-haut, où vous serez clairement amené à développer votre instinct de survie, ou encore le regard que vous pourrez avoir depuis les hauteurs sur le reste du monde.

Enfin, l’alpinisme est une discipline qui peut se pratiquer en solitaire, mais dont l’expérience est plus enrichissante en groupe. Les valeurs de solidarité, du vivre ensemble et plus généralement d’humanité sont alors développées, car en altitude, nul ne sera de trop. Chaque maillon d’une cordée est indispensable pour atteindre l’objectif commun.

À l’inverse d’autres sports collectifs populaires, l’alpinisme permet d’explorer de nouveaux horizons et de vivre leur liberté. Voilà autant d’éléments qui devraient vous motiver à vous lancer dans cette discipline si vous êtes encore de ceux qui hésitent. Mais avant de partir, il vous faut impérativement décider de la montagne à explorer.

 

Où pratiquer l’alpinisme ?

 

alpinistes en haute montagne avec un guide

 

Choisir le sommet à grimper est une étape importante pour un alpiniste. C’est déjà à ce moment qu’il doit en effet commencer à évaluer les risques. La hauteur de la montagne, les conditions climatiques, la forme de la montagne (est-elle plus ou moins facile à grimper ?) sont autant de paramètres à prendre en considération pour bien choisir les sommets que l’on ira titiller. Cette complexité de l’équation rend difficile le choix des dômes à défier, aussi bien pour les habitués de l’alpinisme que pour les débutants.

Quelques destinations sont particulièrement intéressantes pour se lancer en douceur dans l’alpinisme. Tout d’abord, il y a la chaîne des Pyrénées, avec des sommets comme Vignemale ou le Pic d’Aneto. C’est une destination parfaite pour débuter l’alpinisme. Les sommets sont assez faciles à grimper et donnent des vues fabuleuses sur la réserve de biosphère ou encore le parc national des Pyrénées. Si vous optez pour les Alpes, vous avez le choix entre les sommets de Miage ou l’Aiguille du Tour situés dans le Massif du Mont-Blanc. Ces sommets sont adéquats pour mettre en pratique les rudiments de l’alpinisme tout en limitant les risques. Toujours dans les Alpes, le Massif des Écrins et la Roche Faurio sont également des endroits parfaits pour débuter en alpinisme, même s’il faudra un minimum d’entrainement et surtout une bonne préparation.

 

Les équipements indispensables

 

Un alpiniste avec un piolet et un casque à la montagne

 

Comme pour la plupart des sports, l’équipement est un aspect incontournable de la pratique de l’alpinisme. Vous aurez besoin de plusieurs catégories de matériels en fonction notamment de la nature de votre ascension et des conditions climatiques. Tout d’abord, prévoyez pour vous-même, des vêtements et chaussures adaptés ainsi qu’un casque répondant aux normes de l’alpinisme. Il faut également du matériel technique d’escalade (baudrier, sangle, mousquetons à vis, descendeur, autobloquant, lampe frontale, etc.) et bien entendu un sac adapté pour l’alpinisme. S’il s’agit d’une cordée, vous aurez en plus de cela besoin de corde, de cordelette, de dégaines et de coinceurs. Piolets, crampons, broches à glace, une poulie micro-traction, équipement de ski, détecteur victime avalanche (DVA) sont autant d’autres matériels dont vous pouvez également avoir besoin si votre course se déroule sur glace ou neige.

Il est possible de trouver le matériel nécessaire en location. Cette option est intéressante pour les débutants, surtout lorsqu’il n’y a aucune certitude de continuer dans la discipline. Il ne sert à rien d’investir dans du matériel neuf pour n’en faire usage qu’une ou deux fois. Si vous optez pour la location, votre coach ou guide d’alpinisme sont des personnes ressources pour trouver du matériel de qualité à prix abordable. Même si vous préconisez l’achat, leurs conseils seront tout à fait d’une grande utilité. Vous pouvez acheter du matériel d’occasion pour amoindrir les coûts. Mais pour votre sécurité, il est conseillé de privilégier le neuf pour certains matériels spécifiques (corde, casque, mousquetons, sangles, baudrier, etc).

 

Quelques conseils sur l’alpinisme

 

Comme nous avons pu le constater, l’alpinisme est à la portée de tout le monde à condition d’avoir une bonne préparation physique, psychologique et de bien s’apprêter. Mais en plus de tous ces aspects, quelques points essentiels sont à ne pas perdre de vue si vous voulez réussir votre première ascension et, pourquoi pas, en faire une habitude.

 

Être efficace en faisant son sac d’alpinisme

 

Quand on est un alpiniste débutant, on a beau bien s’équiper, si le sac d’alpinisme n’est pas efficacement fait, les difficultés auront tôt fait de surprendre. La règle d’or est d’avoir un sac le plus léger et le plus pratique possible. Pensez donc à prendre l’essentiel afin de vous alléger le poids tout au long de votre course vers les sommets.

Ensuite, il faut organiser son sac de façon à ce que les matériels dont vous aurez besoin à chaque étape de votre course d’alpinisme soient facilement accessibles. C’est pourquoi, il est important de bien analyser l’itinéraire de votre course. Par exemple, si vous commencez très tôt le matin sur un glacier, les crampons et la lampe frontale peuvent déjà être utiles en raison du brouillard et pour ne pas glisser. Les mettre dans le fond du sac n’est donc pas une bonne idée. Réservez plutôt le fond de votre sac d’alpinisme pour le matériel moins urgent comme votre deuxième paire de gants ou votre kit couverture de survie.

Côté nourriture, optez pour des aliments facilement transportables à l’image des mini-sandwich ou saucissons de fromage, à portée de main pour vous alimenter tout au long de votre traversée. N’oubliez pas de prévoir de quoi vous hydrater en conséquence, car la course d’alpinisme peut être énergivore comme on l’a souligné plus haut. À cet effet, apprendre quelques techniques de purification de l’eau pourrait bien vous être utile à un moment ou à un autre.

 

Choisir un période favorable

 

L’hiver et l’été sont des périodes parfaites pour pratiquer l’alpinisme selon que l’on souhaite parcourir un terrain glacier ou non. Cependant, les dernières évolutions climatiques ont imposé un rythme pour le moins atypique, entraînant parfois d’importants dérèglements au niveau des saisons. Il est donc conseillé de se renseigner sur la saison en cours dans la zone de son choix avant de partir. En pratique, la période allant de Décembre à juillet est adéquate pour faire de l’alpinisme.

 

Quel budget pour débuter dans l’alpinisme ?

 

Eh oui ! Comme la majorité des sports de plein air, la pratique de l’alpinisme nécessite un certain budget. Inutile de se focaliser sur les 70 000 euros environ qu’il faut pour grimper les plus hauts monts du monde. Il est tout à fait possible de grimper de nombreuses montagnes dans toute l’Europe pour des budgets beaucoup plus modestes. En effectuant votre budget, gardez à l’esprit les frais de voyage au cas où le massif que vous visez n’est pas dans votre région, l’équipement (que vous ayez opté pour l’acquisition ou la location), la prestation du guide, les stages de préparation, votre hébergement et votre restauration sur place, etc.

“L’alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé… ” – Gaston Rébuffat.

Au prix d’une bonne préparation, vous pouvez également sortir du lot des personnes qui se contentent juste de regarder les sommets, et les faire passer à l’action. Cela vous fera découvrir des aspects insoupçonnés de votre personnalité.

Catégories

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi ces articles :