purifier eau en randonnée et trek

Comment purifier de l’eau en randonnée ?

Lors d’une randonnée d’un jour ou d’un trek de plusieurs journées, il est vital de boire pour s’hydrater. Bien qu’il soit possible de tenir plusieurs jours sans nourriture, il devient rapidement critique de ne pas avoir d’eau !

Mais en montagne, trouver de l’eau n’est pas toujours une chose facile. Il est donc impératif de prévoir et de savoir où se trouvent les points d’eau potentiels : sources, ruisseaux, rivières, lacs …

Il y a dons des configurations dans lesquelles il est nécessaire de s’approvisionner en eau sur le chemin. Pour cela, il faut respecter quelques consignes de base :

  • – Éviter les endroits à proximité d’activités humaines (et donc, de troupeaux).
  • – Eviter les eaux stagnantes et sales.
  • – Ne boire une eau que si l’on est certain de sa potabilité.

 

Pourquoi purifier l’eau en randonnée ?

 

pourquoi purifier eau en randonnée

Boire directement à la source, pas toujours une bonne idée

 

A moins de prendre de l’eau directement chez un habitant où à un robinet sûr, l’eau en montagne peut toujours contenir des saletés. Il faut donc la purifier de tout ce que l’on peut y trouver, et en particulier :

  • – Des contaminants chimiques (chlore, nitrates, pesticides, etc), le plus souvent issus de l’activité humaine.
  • – Des virus.
  • – Des bactéries (Salmonella, Coliforme, E Coli …) et des micro-organismes (comme le giardia) qui peuvent rapidement causer des maux de tête, des diarrhées, des crampes, des vertiges et tout un tas d’autres joyeusetés, en cas d’ingestion.
  • – Des résidus (sable, déchets végétaux …).

 

C’est pour vous permettre d’éviter de mauvaises surprises en voulant boire lors d’une excursion que nous vous proposons de découvrir dans cet article 5 façons de purifier l’eau en randonnée et en trek.

 

Utiliser des pastilles purificatrices d’eau en randonnée

 

Les pastilles purificatrices d’eau sont la solution la plus connue pour rendre de l’eau potable en randonnée. Le principe est simple : dans un récipient plein d’eau récoltée en pleine nature, on met une ou deux pastilles et celles-ci éliminent un certain nombre de contaminants (bactéries, virus et micro-organismes).

Elles sont très pratiques car elles sont très légères et ne coûtent pas très cher. Elles éliminent efficacement les bactéries et les virus mais ne peuvent rien contre les gros résidus ni contre les contaminants chimiques. Il est à noter que ces derniers ne sont pas partout et sont le plus souvent dangereux qui si l’on boit de l’eau en contenant de manière prolongée.

 

purifier eau randonnée pastilles micropur

 

Lors de l’utilisation des pastilles purificatrices, il faut attendre qu’elles agissent, le plus souvent entre 30 minutes et 2 heures, mais parfois plus. Vous ne pourrez donc pas boire de suite après avoir rempli votre gourde. Attention : si l’eau est froide, les effets seront plus lents et il faudra donc attendre plus longtemps pour que l’eau soit potable. Et l’eau des ruisseaux d’altitude est rarement chaude !

Certaines pastilles de purification laissent un goût bizarre en bouche, comme une eau traitée chimiquement. De plus, il n’est généralement pas conseillé de conserver l’eau plus de 48 heures.

Heureusement, aujourd’hui, on peut trouver des pastilles qui n’ont plus ces inconvénients, telles les Micropur Fort. Elles contiennent des ions d’argent qui suppriment le mauvais goût et qui permettent de garder de l’eau pendant des semaines !

Pour résumer : les pastilles sont efficaces contre les bactéries, les virus et la quasi-totalité des micro-organismes mais ne permettent pas d’éliminer les résidus ni les contaminants chimiques.

 

Purifier l’eau en randonnée avec un filtre

 

Les filtres à eau sont une autre solution de purification d’eau en randonnée couramment utilisée. Le principe de fonctionnement est très simple : l’eau passe par différents étages de filtration avec des pores de plus en plus étroits. Pour récolter l’eau, différents systèmes existent, que ce soit par pompage ou par gravitation, par exemple.

 

filtre à eau avec pompe

Crédit photo : Katadyn

L’avantage de ce système de filtration est qu’il est quasiment immédiat : dès que l’eau est filtrée, on peut la consommer. Ils permettent d’éliminer les résidus et la plupart des bactéries et des micro-organismes. En effet, les filtres ayant des pores d’une taille de l’ordre de 0,2 micron, ils nettoient l’eau de ceux-ci… mais pas des virus, beaucoup plus petits. Pour améliorer la purification, certaines filtres ont un cœur en charbon actif. Cela permet également de supprimer le mauvais goût que peut engendre la filtration. Toutefois, le plus sûr reste d’associer ce système à des pastilles ou un autre moyen de purification chimique.

Cependant, un filtre à eau est aussi encombrant et assez fragile, deux défauts de taille pour un voyage comme un trek au Pérou, par exemple. Ils nécessitent également de l’entretien. C’est donc une solution à comparer aux autres et à choisir en fonction de votre périple.

 

Les pailles et les gourdes filtrantes

 

Face à ces inconvénients, plusieurs fabricants (dont Lifestraw semble être le leader) ont créé des produits plus compacts, plus simples et plus légers pour purifier de l’eau en randonnée. Il existe en effet des pailles filtrantes qui permettent de boire directement à un ruisseau ou un à une rivière, par exemple. La paille contient une cartouche filtrante de 0,2 micron qui retient les bactéries et les micro-organismes. Cependant, il faut choisir une eau claire et de préférence courante pour y boire directement. C’est donc un objet très léger mais qui n’est pas le plus pratique !

 

lifestraw paille filtrante eau randonnée

 

Ce système est également intégré dans des gourdes qu’il suffit de remplir pour boire. Mais dans ce cas-là aussi, il faut choisir une eau claire à la base si l’on ne veut pas risquer de boucher le filtre avec des résidus.

 

Purifier l’eau en randonnée grâce aux rayons UV

 

Un autre moyen de purifier de l’eau en randonnée consiste à l’exposer à un rayonnement UV. Ceux-ci ne suppriment pas les bactéries et les virus mais les «figent» pour les rendre totalement inoffensifs.

 

stylo uv purification eau en montagne

 

Ce système de purification de l’eau a pour avantage d’être extrêmement rapide (une à deux minutes) et d’être très simple, en plus d’être léger. Il s’agit simplement de glisser un outil de la forme d’un stylo dans la gourde pour rendre l’eau potable, lorsque le système n’est pas directement intégré à la gourde.

Toutefois, les moyens de filtration par rayons UV fonctionnent avec des piles, ce qui n’est jamais l’idéal lors d’une randonnée et encore moins d’un trek. De plus, il faudra choisir une eau claire et loin d’un activité humaine puisque les rayons UV ne peuvent rien contre les résidus ni contre les polluants chimiques.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

 

Purifier l’eau en randonnée en la faisant bouillir

 

Une technique efficace pour purifier l’eau en randonnée qui utilise une partie de l’équipement nécessaire pour un trek en autonomie consiste à la faire bouillir. En effet, en portant l’eau à 100°C, les virus, les bactéries et les micro-organismes sont éliminés ! L’eau aura un goût un peu fade mais sera devenue potable.

 

faire bouillir eau en trek pour la purifier

 

Il est bien sûr préférable d’utiliser une eau claire de base. Si elle contient des résidus, faites-la décanter. Vous pouvez aussi glisser quelques filtres à café dans votre sac à dos pour en enlever les grosses impuretés.

Faire bouillir l’eau n’élimine cependant pas les polluants chimiques donc évitez de prendre de l’eau riches en métaux (goût) ou à des endroits proches de troupeaux.

 


 

Vous connnaissez d’autres moyens et astuces d’avoir de l’eau potable en randonnée ? N’hésitez pas à en faire part en commentaire !

Un article de Watse Trekking – randonnées et treks avec guide

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire