Comment bien choisir un sac de couchage pour la randonnée et le trekking ?

par | 22 février 2021 | Randonnée

Le sac de couchage est l’élément indispensable pour les randonnées de plusieurs jours. Vous n’aviez quand même pas envisagé de dormir à même le sol, dans votre doudoune ? Il vous permettra de passer une bonne nuit et de récupérer de vos efforts afin d’en entamer d’autres le lendemain.

Bien choisir un sac de couchage quand on part en randonnée en montagne est essentiel pour une récupération optimale et des nuits de bivouac confortables.

Le choix de votre sac de couchage va dépendre de plusieurs facteurs. Voici les questions à vous poser pour faire le choix parfait ! 🙂

 

Quel usage allez-vous en faire de votre sac de couchage ?

 

Randonnée

 

Sauf s’il a pour seul objectif de vous faire permettre dormir sur le sol de vos amis en fin de soirée, l’achat d’un sac de couchage représente un investissement. C’est pour cela qu’il est essentiel de bien le choisir.

D’une durée de vie d’à peu près 10 ans, votre sac de couchage doit pouvoir se réutiliser et s’adapter à vos différentes randonnées. Il doit correspondre en moyenne à 80% de vos projets de randonnée ou de trekking. Si vraiment vous pouvez et que vous avez des gros projets occasionnels comme l’ascension du Mont-Blanc ou des pays étrangers, vous pouvez en avoir deux. Un pour l’hiver et un pour les randonnées d’été.

 

Quel sac de couchage pour quelles températures extérieures ?

 

Il existe trois températures indiquées sur tous les sacs de couchage :

  • de confort, celle à laquelle il faut se fier
  • limite, celle dans laquelle vous aurez froid malgré votre duvet
  • extrême, celle où votre survie est menacée

La température de confort est donc à prendre en compte en fonction de là où vous allez dormir. En effet, la plupart des sacs comportent trois niveaux de température 0-10°, 10-20°, +20°.

Que vous projetiez de faire des randonnées en haute montagne ou en plaine, en hiver ou en été, de dormir à la belle étoile, en refuge ou sous la tente, le choix de votre sac de couchage ne sera pas le même.

Par exemple, si les nuits sont à 10°C, prenez un sac de couchage avec une température confort de 12°C. Des critères personnels, comme votre résistance au froid sont aussi à prendre en compte.

Ayez toujours peur d’avoir plus froid que chaud !

Pour bien choisir un sac de couchage et sa matière, faites attention à la météo et prenez en compte l’humidité, le vent et le risque d’intempéries.

 

Quelle garnissage choisir pour son duvet ?

 

En ce qui concerne le garnissage de votre futur sac de couchage, vous avez le choix entre deux matières : le sac en synthétique et le sac en duvet.

Quels avantages et inconvénients pour chacun ?

  • Le sac en synthétique : il est plus économique mais plus volumineux, s’entretient facilement, peut se stocker compressé sans perdre en efficacité. Il est robuste face à l’humidité, le vent et la pluie. Vous resterez toujours au chaud/sec. Néanmoins, le garnissage en fibres synthétiques est moins performant s’il fait froid et plus lourd que le duvet.
  • Le sac en duvet : il apporte chaleur et confort, compression optimale dans le sac à dos et est très léger. Par contre, il sera plus cher, ne pourra pas se stocker chez vous compressé sans être abîmé et il est beaucoup plus fragile face à l’humidité. Les plumes mouillées ne gardent pas la chaleur. De plus, le synthétique sèche beaucoup plus vite.

Quand vous choisissez ce type de duvet, il est composé à x% de duvet d’oie ou de canard et x% de plumettes. Faites attention à ce que la proportion de duvet soit plus élevée pour une isolation de la chaleur optimale.

Regardez aussi à ce que le Fill Power (FP) soit élevé : cela indique une capacité gonflante importante.

Si vous êtes en montagne et en hiver, optez directement pour le sac en duvet.

 

Le poids du sac de couchage face au type de randonnée/trek

 

Le poids est un critère essentiel et va dépendre de la matière que vous aurez choisie : le synthétique sera toujours plus lourd que la plume. Néanmoins, si vous randonnez en zone humide, il vaudra mieux avoir quelques grammes en plus sur le dos pour éviter d’avoir froid la nuit.

Sinon, on peut opter pour les duvets compacts qui pèsent environ 1 kilo et peuvent se trouver en synthétique ou en duvet. Ils sont cependant un peu moins confortables.

Enfin, vous pourrez trouver des duvets en plume haut-de-gamme qui pèsent moins de 500 grammes !

Pour choisir un sac de couchage du bon poids, prenez donc en compte :

  • La durée de votre marche : un week-end ou deux semaines .
  • La difficulté de votre itinéraire : escarpé, plat, vallonné …
  • Le température extérieure et la météo

Avant de choisir, demandez-vous ce qui est le plus important : le poids de votre sac de randonnée ou votre confort pendant la nuit ?

 

Comment choisir la forme et la taille d’un duvet de randonnée ?

 

Maintenant que vous avez évalué la température, le garnissage et le poids de votre futur sac de couchage idéal, vous devez choisir sa forme et sa taille.

Il est indispensable d’avoir un sac de couchage à sa taille pour bien dormir et garder au maximum la chaleur.

Il faut savoir qu’un sac de couchage ne réchauffe pas mais maintient la chaleur émise par le corps. Plus vous aurez d’espace de libre dans votre sac, plus il sera long de le réchauffer.

sac de couchage sarcophage

La meilleure forme de sac pour avoir chaud est la forme sarcophage. De forme anatomique, elle est dotée d’une capuche qui réduit au maximum toute déperdition de chaleur par la tête. La capuche doit être capable de recouvrir le nez pour que le sac soit à la bonne taille.

Certains sacs n’ont pas de fermeture mais juste une ficelle réglable au niveau de la tête.

Le sac le plus confortable est le sac rectangulaire. Il a plus d’espace au niveau des pieds, permet de mieux bouger mais isole moins bien car il y a plus d’air dans le sac. Il est déconseillé en dessous de 10 degrés.

Enfin, le sac pied d’éléphant. C’est un sac de couchage qui s’arrête au bassin et doit être complété avec une grosse doudoune.

Le système de fermeture indique le pouvoir isolant : plus elle est courte, moins il y a d’espace d’air dans le sac et plus il est léger. Le zip central sur les sacs sarcophage permet plus de confort pour les personnes qui bougent la nuit.

 

Quel matelas pour compléter son sac de couchage?

 

Le sac de couchage ne suffit pas à bien isoler votre corps si vous ne l’isolez pas aussi du sol.

Il faut donc dormir sur un matelas, un tapis de sol ou, au pire des cas, une couverture de survie.

Le matelas peut être :

  • en mousse : pas très confort mais léger
  • gonflable : volumineux, lourd mais confortable
  • auto-gonflable : confortable et isolant, un poids assez bas
  • gonflable : compact, très léger mais pas très isolant et très fragile.

Vous pouvez toujours vous tourner vers le Sleepin Bed de Decathlon, un sac de couchage avec matelas intégré. Il pèse 2,5 kilos, pas idéal pour les treks mais plutôt pour les randonnées faciles.

 

Les tips pour bien dormir dans son sac de couchage

 

Maintenant que vous avez bien pu choisir un sac de couchage parfait pour vous et vos sorties en montagne, quelques conseils en plus :

  • Habillez-vous de vêtements chauds
  • Recouvrez vos extrémités avec gants et bonnet ou casquette
  • pensez à l’oreiller
  • mettez un drap en soie à l’intérieur du duvet pour mieux garder la chaleur et évitez de salir trop vite votre sac.

Une dernière question peut vous travailler l’esprit :

Où acheter un sac de couchage pour la randonnée ?

Vous pouvez vous tourner vers les marques référentes : Valandre, Millet, Decathlon ou encore North Face, selon vos appétences pour la randonnée et le trek.

Catégories

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi ces articles :